top of page

Gagnant à vie

Qui ne rêverait pas de soudainement devenir millionnaire? Laissant miroiter ce doux rêve souvent intangible, les jeux de hasard misent sur vos contributions, pour faire tirer une grande cagnotte. Une photo du gagnant est ensuite publiée pour renforcer l’idée que tout le monde peut gagner… mais quel prix?

Pensée magique, ou divertissement?

En consultant les statistiques du budget des dépenses moyennes des québécois (source), on s’aperçoit que les deux groupes qui jouent le plus, ce sont les 55-64 ans, suivi de près par les 65 ans et plus. Les deux groupes dépensent l’équivalent d’un peu plus que 5$ par semaine, 300$ par année, sur un petit jeu de chance. Représentant des tranches d’âges s’apparentant à la préretraite, ou à la retraite, je me questionne tout de même à savoir s’il ne s’agirait pas d’un geste de compensation pour des efforts financiers qu’on aurait souhaité faire plus tôt. Une forme de rattrapage en économies pour la retraite, ou simplement du divertissement?

Le problème, c’est que les probabilités jouent fortement contre nous. C’est d’ailleurs pourquoi il y a autant de jeux de hasard; ça rapporte (et pas en faveur du client)!

Pour les fins de l’exercice, le billet de loterie que j’ai trouvé le plus tangible et simple à utiliser en comparatif, c’est le « Gagnant à vie ». Le montant n’étant ni trop grand, ni trop petit, 1000$ par semaine, à vie (libre d’impôt), ça demeure un montant appréciable, mais aussi quantifiable, pour le commun des mortels. On est capable de s’imaginer comment dépenser 1000$ par semaine, alors que dépenser 30, 50, ou 70x ce montant relève plus de l’imagination que de l’expérience de terrain. Essentiellement, 1000$ par semaine permet de substituer à quelques dollars près le revenu médian d’un travailleur québécois de 24-54 ans en pleine carrière.

Probabilités et hypothèses

Au lieu de se projeter dans l’hypothèse d’une chance sur deux millions (1:2,000,000) due gagner, qu’est-ce que ça couterait pour un individu de se bâtir son propre fonds de « Gagnant à vie»? Combien de capitaux cette personne aurait-elle besoin pour atteindre cette cadence de décaissement de 1000$ par semaine à vie, uniquement à partir de revenus de placements?

Une FOULE d’hypothèses financières sont possibles. Je ne suis pas un conseiller financier non plus (consultez au besoin). Par contre, si la société Loto-Québec offre à son grand gagnant de prendre le montant hebdomadaire, ou un montant forfaitaire de 1000000$, c’est qu’on ne doit pas être trop loin du calcul actuariel. D’autres utiliseront peut-être le calcul inversé de la formule de décaissement de 4% (source) pour arriver à un montant de capital nécessaire à 1300000$ (calcul: 52000 par an, divisé par 0,04).

Peu importe la méthodologie, optimiste ou pessimiste, qu’est-ce que ça prend pour atteindre le fameux montant à 7 chiffres à partir d'investissements périodiques? J’ai fait plusieurs calculs et le montant ressemble étrangement à un paiement de véhicule. C'est tout de même curieux que l'on puisse complètement rationaliser un financement de voiture à 500$, 600$, voir 800$ par mois, mais que l'idée d'investir 300$ par mois puisse paraitre comme un comportement extrême.

En effet, dès l’âge de 25 ans, avec un paiement envers son futur soi-même de 300$ par mois, contre un rendement agressivement balancé tendant vers les 8% annuels, on arrive à la marque du million de dollars pour l’âge traditionnel de la retraite 65 ans.

À partir de là, vous pouvez moduler selon vos besoins et réalités propres. Vous voulez atteindre le chiffre avant, ou après? Plus de capitaux de retraite ou moins? La vraie question c’est «où pourriez-vous retrouver un 300$ d’écart mensuel entre vos besoins et vos désirs?»

Pour 300$ par mois, pendant 40 ans, vous aurez cotisé presque 150000$, oui, mais vous aurez cumulé plus de 850000$ en intérêts composé.

Lentement mais surement

Oui, le temps, la patience et le fait de se payer en premier, avant ses désirs, permettent de devenir gagnant à vie de son propre gré, et ce, à un niveau de probabilité de succès nettement plus en votre faveur.

Et vous, deviendrez-vous gagnant à vie?


Sources:

Loto-Québec: Gagnant à vie. Structure de lots et chances de gagner. https://loteries.lotoquebec.com/fr/loteries/gagnant-a-vie-3901

Illustration: Bing Concepteur d’images. Commande « whimsical paper diorama collage cycling through sprawling lavender fields in Provence (France). Depicting traveling after retiring from a 9 to 5 job. looking at the far horizon, there's a lake with a sail boat»

128 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page