top of page

Nos choix de renonciation consciente

Peut-être avez-vous déjà entendu le terme « coût de renonciation »? Simplement traduit, il s’agit de la valeur de ce que l’on sacrifie à travers nos décisions. Lorsqu’on monte un budget, ce qu’on obtient c’est en quelque sorte un rapport de l’ensemble de ces décisions. Des besoins, des désirs et, souhaitons-le, au moins un peu d’épargne.

Pour moi, la connotation du terme « coût » porte un arrière-goût négatif. Il en va de même pour le mot « budget » qui a peut-être même déjà fait décrocher quelques lecteurs.

Et s’il suffisait d’une petite refonte marketing pour mieux les comprendre?

Notre rapport de décisions

Un budget, c’est bien plus qu’une énumération de nos revenus et de nos dépenses. C’est un rapport, qui nous est remis. Comme si nous étions le chef d’une entreprise qui reçoit ses résultats, nous obtenons un outil de lecture pour constater si notre bateau s’en va dans la direction qu’on le souhaite.

Par exemple, si vous aviez établi précédemment que pour atteindre vos objectifs de retraite il vous fallait investir au moins 15% de votre revenu, avez-vous programmé des placements périodiques pour que le tout se fasse automatiquement? Si oui, merveilleux, vous êtes sur la bonne trajectoire et gardez le cap! Sinon, il est temps de corriger le tout et de réfléchir aux choix que vous devrez faire différemment pour l’atteinte de vos objectifs.

Ces objectifs doivent vous faire rêver un peu. Ça peut partir de passions ou de vos ambitions, mais ils doivent vous garder motiver à suivre votre plan de match. Celui-ci devrait d’ailleurs être composé de cibles à court, à moyen et à long terme. L’idée derrière cette division en trois tiers est de pouvoir continuellement aller chercher des petites victoires, tout en gardant un œil sur la route qui se dessine en avant.

Nos choix de renonciation

Avec des objectifs définis, on arrive plus simplement à faire des choix de renonciation. Par exemple, vous aimeriez vivre une expérience gastronomique le mois prochain. C’est un exemple d’objectif à court terme. En fonction des réponses et des pistes de solutions que vous trouverez dans votre budget, vous pourriez faire des choix un peu différents, pour des résultats tout à fait contrastants.

Sans réduire ni augmenter votre poste de dépenses «resto», vous pourriez décider de sauter quelques takeouts pour concentrer vos ressources en une réelle expérience culinaire. Dans le cas illustré, nous ne sommes pas en mode économies. Ici, on parlerait seulement d’un budget déjà équilibré, mais dans lequel on ferait des choix un peu plus conscients dans la répartition de nos ressources.

Il en va de même avec le temps. Votre calendrier, c’est votre budget de temps. La grande différence avec celui-ci, c’est qu’il est notre dénominateur commun à tous. Alors que les ressources financières, elles, sont inégales, le temps, lui, l’est. Nous n’avons tous que 24 heures dans une journée et 7 journées dans une semaine. Comment vous choisirez d’aménager ces 168 heures, ça, ça vous appartient. En revanche, ce budget de temps devrait faire l’objet des mêmes réflexions qu’au niveau d’un budget d’argent. Quels sont mes objectifs et ambitions? Mon budget est-il en corrélation avec ceux-ci et sinon comment le corrige-t-on?

Faire preuve d’élasticité et d’indulgence

Qu’il soit de temps ou d’argent, votre budget vous parle. Il reflète la somme de chacune de nos décisions. C’est un exercice à approcher sans jugement. Ce devrait n’être qu’un regard neutre et transparent que l’on pose pour s’assurer d’aller chercher des victoires. Il ne faut pas non plus être trop rigide. Les imprévus arrivent toujours et il faut être capable de faire preuve d’une certaine élasticité, par moment. Il ne faut juste pas l’amener au point de rupture et voir chaque défaite comme étant plutôt une opportunité d’apprentissage.

Ce soir, j'aurai le privilège de me faire servir à une grande table de Sherbrooke pour souligner notre 5e anniversaire de mariage, à ma conjointe et moi. Un objectif planifié et budgété depuis le mois dernier. J'anticipe que ce devrait être une expérience bien plus mémorable et significative que des takeouts de paresse, remplacés dans les dernières semaines par de la cuisine maison.

116 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page