top of page

Se libérer de l'hypothèque

Je terminais l’article de la semaine dernière en disant que les taux d’intérêt plus élevés forcent la main à prendre des décisions différentes d’avant. Ce fut mon cas, le mois dernier, alors que nous avons pris la décision d’augmenter nos paiements hypothécaires d’environ +33%, dans l’objectif de s’en libérer au moins 40% plus vite, soit au moins 10 ans plus tôt, économisant au passage presque 100,000$.

Un « sacrifice » qui vaut son pesant d’or. Pourtant, ce n’est pas une pratique très populaire, ou du moins ce ne l’était pas du temps des taux hypothécaires à 3%.

L’effet de levier

On étiquette souvent l’hypothèque comme étant une « bonne dette », car elle permet de créer de l’effet de levier. C’est-à-dire qu’elle nous permet de profiter de plus de capitaux que ceux que l’on possède présentement.

Si vous aviez 100,000$ et que vous gagniez 5% de valeur, vous dégageriez 5,000$ de gains. Par contre, si le 100,000$ était une mise de fonds de 20% sur une propriété de 500,000$, que celle-ci gagnait 5% de valeur, votre gain est de 25,000$, moins les frais d’intérêt ayant permis ledit levier et les nombreux frais d’habitation d’une propriété.

Réflexion grâce aux taux élevés

Étant en taux variable depuis le début, lorsque je payais 2,45%, je ne me posais pas vraiment de question. L’incitatif, si on peut dire ainsi, n’était pas assez significatif pour justifier l’accélération des paiements. Payer plus vite aurait libéré des liquidités, mais n’aurait pas généré d’économie mirobolante, bien qu’existante.

En revanche, les 10 hausses en 16 mois qui ont suivi, mais surtout le fait qu’elles furent maintenues à ce sommet jusqu’au 5 juin dernier, m’ont forcé la main à revisiter l’idée de m’en débarrasser le plus tôt possible.

Fixe ou variable? Réflexion personnelle.

Jusqu’à récemment, j’ai toujours préféré le variable. Comme je le dis souvent, les finances personnelles, c’est beaucoup plus comportemental que mathématique. D’avoir en temps réel la température de l’eau permet de s’y acclimater au fur et à mesure des variations, plutôt que de subir le choc au renouvellement. De plus, les conditions de prêts sont généralement plus permissives dans le variable que dans le fixe, en cas de bris d’hypothèque pour répondre à quelconques aléas de la vie.

Un peu à contrecœur, j’ai opté pour du fixe 3 ans, à 5.29%, car le variable qu’on m’offrait au taux préférentiel -0.40, alors 6.80%, m’apparaissait illogique à court terme.

Oui, j’aurais eu droit à la première baisse de taux du 5 juin dernier. Il demeurait que simplement pour arriver au même taux que celui qu’on m’offrait présentement en fixe, il aurait fallu 6 baisses de 25 points. Entretemps, il m’en aurait coûté plus cher, sans compter qu’il faudrait aussi que les taux baissent encore davantage, sur une période plus longue que la première, pour que le jeu en vaille la chandelle.

Curieusement, le taux 3 ans à 5.29% était moins cher que le taux 5 ans à 5.59% (lequel je ne voulais rien savoir de toute façon). Un choix de l’institution financière qui lui permet d’orienter la décision du client, par la force des choses.

Pour toutes ces raisons, c’est l’option que nous avons prise pour notre situation, en fonction des variables données du moment. Cela ne veut pas dire non plus que cette décision devrait être imitée, puisque chaque situation est unique et devrait refléter nos contraintes et objectifs. Par exemple, il s’agit ici d’une résidence personnelle habitée et la réflexion pourrait être complètement différente pour une propriété à revenus.

Nous sommes présentement enlignés pour une extermination de cette peste en 15 ans, supposant qu’il n’y aurait aucune variation des taux. L’objectif réel, bien qu’ambitieux, serait d’abaisser le tout sous la barre des 10 ans, car j’ai bien d’autres projets plus stimulants que donner des milliers de dollars par année à la banque.


***


Illustration: Généré avec l’IA , le 14 juin 2024 à 3:53 p.m avec Microsoft Copilot Designer, sous la commande: « Generate a whimsical paper collage diorama portraying a couple in their 30s planning a world travel itinerary in their cozy home office filled with globes and travel guides. add a calculator and a small pile of gold coins next to a tiny house in the forefront. macro lens, low angle. purple and white color palette ».

104 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page